Skip to Content

Les prévisions d'augmentations globales restent toujours en dessous des niveaux observés avant la crise selon Aon Hewitt

Annonce Google: 

Avec un taux d’augmentation de 2,6 %, les prévisions d’augmentations de salaire fixe en 2011 sont comparables à celles pratiquées en 2010

Paris, le 17 mars 2011 – Le cabinet Aon Hewitt, leader mondial du conseil en management et administration des ressources humaines, présente les résultats d'une enquête flash menée en décembre 2010 afin de préciser les résultats publiés en septembre dernier. Cette enquête analyse les réponses recueillies auprès de 66 entreprises et révèle que les prévisions d'augmentations globales de salaire se maintiennent à un niveau faible malgré quelques signes de reprise économique.

Une stagnation des augmentations de salaire en 2011

Avec un taux d’augmentation de salaire fixe de 2,6%, les révisions de salaires sont dans l’ensemble comparables à celles pratiquées en 2010. La principale tendance issue de cette enquête révèle qu’en dépit des quelques signes de reprise économique, les prévisions d'augmentations globales de salaire fixe (individuelle et collective) restent en-dessous des 3% généralement observés avant que les effets de la crise soient constatés en 2009.

De légères augmentations collectives

Néanmoins, les entreprises prévoient de réduire légèrement  les augmentations individuelles au profit des augmentations collectives

Le secteur industriel reprend des couleurs

Les pourcentages prévus pour 2011 en matière d'augmentations globales ne diffèrent pas ou peu selon les catégories professionnelles ; cependant le secteur industriel prévoit des augmentations un peu plus importantes que celles déclarées dans le secteur du service, avec des taux respectifs de 2,7% et de 2,5%. Enfin, seuls 2% des entreprises interrogées auraient l’intention de geler les salaires en 2011.

« Les entreprises en France ont observé des signes de reprise mais restent prudentes sur leurs prévisions d’augmentation 2011. Après des années de rigueur et dans une logique de soutien du pouvoir d’achat, elles mettent l’accent sur des mesures d’augmentations collectives. Les directions des ressources humaines sont confrontées au double enjeu de motiver l’ensemble de leurs salariés, tout en devant retenir les plus performants pour préparer l’avenir. La reconnaissance de cette performance se fera au travers d’une plus grande sélectivité des augmentations individuelles, et du versement du bonus et des primes ; les managers auront donc plus que jamais besoin d’être formés à mettre en pratique, communiquer et assumer pleinement cette différenciation.» déclare Ariane de Calbiac, Responsable du conseil en politique de rémunération chez Aon Hewitt.

A propos d'Aon Hewitt

Leader mondial du conseil en management et administration des ressources humaines, Aon Hewitt aide les entreprises et les organisations à relever leurs défis les plus complexes en matière de capital humain et risques financiers associés. Aon Hewitt accompagne les entreprises dans la définition, la mise en œuvre et la gestion de leurs stratégies de ressources humaines, de retraite, de gestion d’actifs, de santé, de prévoyance, de rémunération et de management des talents. Aon Hewitt assure à ses clients un niveau de service exceptionnel et dispose d’un réseau intégré de plus de 29 000 professionnels présents dans 90 pays. Pour plus d’information sur Aon Hewitt : www.aonhewitt.com

Annonce Google: 

0
Your rating: Aucun

Relevant Content



etudes | about seo