Skip to Content

Les salaires des cadres ... Les entreprises prévoient davantage d’augmentations en 2011

Annonce Google: 

EN SYNTHESE…


Plus de cadres augmentés en 2010

En 2010, le salaire médian1 des cadres en poste s’élevait à 47 keuros, à un niveau stable par rapport à l’année précédente. Le salaire moyen, lui, était de 53 keuros. L’amélioration de la conjoncture en 2010 a permis aux entreprises d’attribuer davantage d’augmentations individuelles et/ou collectives : 48 % des cadres en ont bénéficié ; ils étaient 39% en 2009. En revanche, le niveau de ces augmentations est resté stable. Si la taille de l’entreprise reste toujours déterminante sur la politique salariale mise en oeuvre, il existe des disparités selon les secteurs. Dans l’Industrie, la Pharmacie reste en tête avec 63% de cadres augmentés. Dans les Services, quelques secteurs se démarquent comme les Télécommunications (59%). A noter que la mobilité interne favorise l’augmentation de la rémunération puisque 62% des cadres, qui ont changé de poste dans leur entreprise en 2010, ont vu leur rémunération annuelle augmenter. Par ailleurs, le changement d’entreprise s’accompagne souvent d’une augmentation de la rémunération : 60% des cadres ayant changé de manière volontaire ont été augmentés en 2010.

Des rémunérations à l’embauche stables en 20102

Comme en 2009, le salaire moyen à l’embauche des cadres recrutés sur offres d’emploi (hors SSII) se situe à 37 keuros. Selon les fonctions, ce salaire varie entre 32 et 44 keuros. L’amélioration de la conjoncture a permis aux cadres de négocier plus favorablement leurs rémunérations à l’embauche. Les cadres en activité sont davantage en mesure de négocier que les cadres demandeurs d’emploi, mais l’expérience reste
l’élément le plus déterminant en la matière.

Les cadres plus optimistes concernant l’évolution de leur rémunération

L’amélioration de la conjoncture a rendu les cadres plus optimistes quant à leur rémunération. Interrogés début 2011, 50% des cadres déclarent qu’ils vont demander une augmentation dans l’année (contre 48% début 2010) et 37% (qu’ils aient ou non entrepris cette démarche) pensent être augmentés en 2011. Ils étaient 30% en 2010.

Les entreprises prévoient davantage d’augmentations en 2011

78% des entreprises ont attribué des augmentations en 20103 contre 68% l’année précédente. La rigueur salariale constatée en 2009 semble donc s’être estompée. Interrogées sur leurs intentions en 2011, 59% des entreprises déclarent qu’elles ont distribué ou vont distribuer des augmentations à leurs salariés cadres contre 56% l’année dernière. Par ailleurs, l’enveloppe globale des augmentations serait en légère hausse. Pour les entreprises, le principal enjeu de la politique de rémunération est de renforcer la motivation des salariés.

Les cadres jugent sévèrement la communication de leur entreprise sur les salaires

Invités à se prononcer sur la communication de l’entreprise en matière de politique de rémunération, les entreprises et les cadres présentent des opinions divergentes. Pour les cadres interrogés, les modalités d’obtention des augmentations individuelles apparaissent comme l’élément prioritaire sur lequel les entreprises devraient améliorer leur communication. Le « bilan social individuel » pourrait constituer un premier élément de réponse à ce déficit d’information mais seules 8% des entreprises le pratiquent et 6% envisagent de le mettre en place.

1 La moitié des cadres ont perçu un salaire annuel brut (fixe + variable) inférieur à ce montant et l’autre moitié un salaire supérieur - 2 Via une offre Apec -
3 À au moins une partie de leur salariés cadres

 

Texte complet

Annonce Google: 

0
Your rating: Aucun

Relevant Content



etudes | about seo